Londres avec les enfants : un après-midi à la Tour de Londres

Arrivés vers midi à la station de métro London Bridge, nous avons profité du beau temps pour déjeuner sur les bords de la Tamise, avec vue sur le navire de guerre HMS Belfast et le Tower Bridge.

Tower Bridge

Pour rejoindre la Tour de Londres, nous avons traversé Tower Bridge, le plus célèbre des onze ponts qui emjambent la Tamise. Il ressemble à un château médiéval avec son pont levis et ses deux tours néogothiques. On peut également emprunter la passerelle vitrée pour le traverser et découvrir par la même occasion l’histoire du pont. Tower Bridge semble tout en pierre mais en réalité il est en métal comme la tour Eiffel à Paris.

C’est le dernier pont avant la mer et le seul dont la passerelle inférieure, « le tablier », s’ouvre pour laisser passer les bateaux. Ce jour-là,  nous avons assisté au remorquage d’un navire néerlandais, un spectacle très sympa pour les enfants.

La Tour de Londres

Cette forteresse royale, constituée d’une vingtaine de tours et d’un donjon, a été construite au bord de la Tamise en 1078 par Guillaume le Conquérant, le seul à avoir envahi l’Angleterre.  La Tour de Londres a servi de château royal, de prison, de lieu d’exécution, de ménagerie.

Avec les enfants, suivre le parcours du prisonnier !

  1. S’arrêter devant la Traitor’s Gate : elle servait d’entrée aux prisonniers qui arrivaient en barque par la Tamise. Pour la plupart d’entre eux, c’était leur dernier voyage.
  2. Salt Tower : on peut y voir les graffitis des malheureux prisonniers gravés sur les murs. Un des prisonniers était un astronome. Il a gravé une sphère pour pouvoir calculer des horoscopes et prédire l’avenir.
  3. White Tower : c’est la plus grosse tour au centre de la forteresse. Ses murs font 5 mètres d’épaisseur et 11 mètres de haut. A l’intérieur, on découvre un nombre incroyable d’armes, d’armures et de blasons de chevaliers. Ne pas manquer la panoplie de guerre d’Henri VIII et sa lance de tournoi qui pèse 9 kg.
  4. Les joyaux de la couronne : ils sont présentés derrière une vitre et on les admire en étant sur un tapis roulant. Le sceptre royal a le plus gros diamant taillé du monde : « 1re Etoile d’Afrique »; la couronne impériale comporte  2800 diamants et 273 pierres précieuses.
  5. Martin Tower : jusqu’en 1671, les Joyaux de la Couronne étaient exposés dans cette tour, dans une sorte de cage en bois. Cette même année, le colonel Blood, déguisé en prêtre anglican, réussit à se mettre dans la poche le gardien des Joyaux. Il tenta de dérober la couronne, en la cachant dans sa soutanne. Depuis, les Joyaux sont gardés dans la Tour où on peut les voir aujourd’hui
  6. Beauchamp Tower : tour des prisonniers avec des graffitis.
  7. Ensuite traverser The Tower Green, la pelouse de la tour où on décapitait les prisonniers.
  8. The bloody Tower : la Tour sanglante. Nous sommes en 1843, Edouard IV vient de mourir ; Richard de Gloucester, son frère, veut s’emparer du trône. Mais pour cela, il doit se débarasser de ses neveux, Edouard V et son frère, le duc d’York, les héritiers légitimes. Par une nuit, Richard les fait jeter dans un cachot. 200 ans plus tard, sous l’escalier de la tour, on décourvrit deux squelettes d’enfants, ce qui laisse imaginer le sort de que leur réserva Richard.
  9. The Ravens, les corbeaux. la légende raconte que Charles II qui ne supportait pas les corbeaux, avait ordonné qu’on abatte tous ceux qui pénétraient dans la forteresse. Mais son astrologue lui prédit l’effondrement de la tour et la fin de la royauté si les corbeaux disparaissaient de la forteresse. Superstitieux, le roi décida alors de les protéger et d’en prendre le plus grand soin. Il fit même tailler les ailes des corbeaux pour qu’ils ne s’envolent plus.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Chaque soir, c’est le même rituel ! La forteresse ferme pour la nuit. La cérémonie des clés commence : tous les soirs, depuis 900 ans, les gardiens de la tour, en costume d’époque, jouent la même scène et prononcent les mêmes paroles.

Nous avons achevé notre après-midi par une ballade sur la Tamise, The Thames. Elle fait 346 km de long. Elle traverse Londres puis se jette dans la mer du Nord. Depuis le 16esiècle, chaque souverain britannique est propriétaire de tous les esturgeons, dauphins, baleines qui nagent dans les eaux de son royaume.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s