Dans les pas des géants

Le lendemain, nous avons pris la route pour la côte Nord et sa célèbre Chaussée des géants. Un voyage très agréable en plein cœur des Sperrin mountains, de hautes collines couvertes de landes et de tourbières. Le trajet nous a offert de beaux points de vue sur d’étroites vallées couvertes de forêts profondes où coulent des rivières poissonneuses. Longtemps restée à l’écart de la croissance économique, la région des Sperrin mountains est l’endroit idéal pour les randonneurs qui apprécieront les parcs naturels.

Ballycastle

Nous avons débuté notre découverte de la côté Nord par Ballycastle. Sur le port se dresse le Marconi Memorial, monument évoquant la première liaison par onde hertzienne réalisée en 1891 entre Ballycastle et Rathlin Island par le savant italien. The Diamond, la place du village, est bordée de pubs et possède une jolie église du 18e siècle.

Nous avons ensuite suivi l’itinéraire côtier qui propose de nombreux panoramas où il est très facile de s’arrêter. Nous en avons largement profité, ce jour-là le soleil étant au rendez-vous.

La Chaussée des géants

A une vingtaine de kilomètres, se trouve un site à la fois mythologique et légendaire : la Chaussée des géants, classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Une vieille légende celtique rapporte que la chaussée fut construite par le géant Finn McCool pour permettre à son rival écossais Benandonner de venir le défier en combat singulier. Vaincu, ce dernier voulut repartir par le même chemin mais Finn McCool fit disparaître la chaussée dans la mer. Une autre version prétend que lorsque le géant arriva en Irlande, son adversaire était déguisé en bébé. Voyant sa taille, il imagina la stature de son père, prit peur et repartit en courant, détruisant la chaussée. Ces légendes ont donné naissant à tout un folklore. Au 18e et 19e siècles, elles alimentèrent le commerce de faux outils en pierre taillée et de toutes sortes d’objets fantastiques ayant prétendument servi aux géants.

Ce n’est qu’au 19e siècle que l’on comprit l’origine de cette merveille géologique constituée de 40 000 colonnes de basalte emboîtées les unes dans les autres. Produit d’une intense activité volcanique et géologique, ce vestige de près de 60 millions d’années est le résultat du refroidissement et de l’érosion de coulées de laves successives.

Un service de navettes est proposé pour accéder au site. L’accès est néanmoins facile à pied, même avec une poussette.

Dunluce Castle

L’après-midi s’est achevée par la découverte de Dunluce Castle. Cette forteresse du 16e siècle est suspendue au bord d’une falaise, à 30 mètres au dessus des vagues. A l’origine le château fut construit par le clan écossais des MacDonnell, alliés aux Irlandais contre les Anglais. Avec l’utilisation de l’artillerie, les fortifications perdirent de leur importance, et le château devint au 17e siècle une résidence luxueusement agencée et meublée par la duchesse de Buckingham, épouse d’un MacDonnell.

C’est à cette époque qu’eut lieu un drame : un soir de 1635, le pan de falaise sur lequel étaient bâties les cuisines s’effondra, précipitant dans la mer cuisiniers et marmitons. La duchesse décida de quitter le château qui commença à péricliter. Une partir du château a été bâtie avec des moellons provenant de la Chaussée des Géants.

Notre voyage :

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Publicités

5 commentaires Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s