Tokyo : du Palais impérial au quartier animé de Shinjuku

Sous une chaleur étouffante, nous avons découvert le deuxième jour de notre voyage, le palais impérial et ses alentours avant d’arpenter Ginza, l’équivalent de la 5e avenue new-yorkaise.

Le palais impérial 

« Si les villes occidentales ont « un centre toujours plein » où se rassemblent et se condensent les valeurs de la civilisation (églises, bureaux, banques, grands magasins), la ville dont je parle (Tokyo) présente ce précieux paradoxe : elle possède bien un centre mais ce centre est vide. Toute la ville tourne autour d’un lieu à la fois interdit et indifférent, demeure masquée sous la verdure, défendue par des fossés d’eau, habitée par un Empereur qu’on ne voit jamais ». (Roland Barthes, L’empire des signes)

Si ce vide de 101 ha peut surprendre dans une ville congestionnée, il faut rappeler qu’il fut le siège du pouvoir des Tokugawa pendant trois siècles. En lieu et place des jardins actuels, régnait alors un ordre politique et social. C’est ici que fut construit le premier château d’Edo. Avec l’ère Meiji et le déplacement de la cour impériale de Kyoto à Tokyo, le château se transforme en palais impérial. Les bombardements de la Seconde Guerre mondiale le réduisent en cendres. Il est reconstruit à l’identique en 1968 avec, au début des années 1990, l’ajout de quelques résidences impériales. Le palais impérial est fermé au public. Pour une visite guidée, mieux vaut réserver quelques jours à l’avance. Néanmoins, celle-ci est apparemment décevante, peu d’espaces étant ouverts au public.

Le temple Yasukuni-jinja

temple-Yasukuni-tokyo

Une fois passé la statue d’Omura Masujiro (1824-1869), fondateur de l’armée moderne nippone, une allée jalonnée de gingkos et de lanternes de pierre mène à une imposante porte en cyprès. C’est derrière le hall central que se trouve le sanctuaire principal où résident les divinités depuis 1872. Chaque 15 août, date anniversaire de la capitulation japonaise, la polémique fait rage : le Premier ministre japonais se rendra-t-il ou non au sanctuaire pour saluer la mémoire des 2, 5 millions de soldats tombés à la guerre pour l’Empereur depuis l’ère Meiji ?

La question est importante. Car, depuis 1978, 14 criminels de guerre ont été enregistrés au sanctuaire en toute discrétion. « On doit accepter tous ceux qui sont morts pour servir le Japon », répondent les moines, ajoutant qu’un « mort ne reposant pas en paix peut sérieusement perturber le monde des vivants ».

Ginza

ginza-tokyo

C’est à la fin du 19e siècle  que Ginza devient la vitrine du développement à l’occidentale, avec dès les années 1870 nombre de bâtiments en briques  alors inédits au Japon. C’est là aussi que vit le jour le premier grand magasin de la ville et qu’apparut l’éclairage au gaz. Toutes le grandes enseignes de luxe ont leur building dans ce quartier !

ginza-tokyo

Shinjuku

Un quartier à l’activité frénétique où les grands magasins de luxe côtoient les galeries marchandes de produits bon marché, les néons scintillants font face aux administrations guindées… Chaque jour, trois millions de personnes transitent par sa station de métro, l’une des plus fréquentées du monde. A l’ouest de la station de métro s’étend la plus forte concentration de gratte-ciel dominée par les deux tours gigantesques de l’architecte Kenzō Tange qui renferment les bureaux administratifs de la ville de Tokyo. La partie à l’est du métro est formée d’un labyrinthe de grands magasins, de restaurants. Un quartier idéal pour passer la soirée.

kenzo-tange-tokyo

Sources :

  • Japon, Lonely planet, 2008.
  • Japon, National Geographic.
  • Japon, Guide vert, 2009.
  • Sabouret Jean-François, Japon, peuple et civilisation, La découverte, 2004.

Les autres étapes du voyage :

A lire aussi : 

Publicités

6 commentaires Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s